MODHEM+ : Pour plus de résilience des agro-pasteurs


Ce projet est actif

Le projet MODHEM+ vise le renforcement de la résilience des hommes et femmes agro-pasteur(e)s, ainsi que l’amélioration de leur sécurité alimentaire grâce à une meilleure capacité d’adaptation à l’évolution des conditions climatiques et du marché à travers l’utilisation du service numérique intégré GARBAL. Initié en 2016 grâce au le financement de l’Agence Spatiale Néerlandaise (NSO) à travers la facilité G4AW, le projet a connu une première phase (2016-2019) d’expérimentation. La mise à l’échelle est actuellement soutenue par  l’Ambassade du Royaume des Pays Bas (2020-2023) et, le Bureau de la Coopération Suisse au Burkina qui apporte un financement complémentaire dont l’objectif est d’améliorer l’accès des pasteurs et agropasteurs aux ressources et infrastructures pastorales. 

Au Burkina Faso l’agriculture et l’élevage emploient 86% de la population active et contribuent pour près de 30% au Produit Intérieur Brut. Cependant les conséquences du changement climatique et l’insécurité affectent la mobilité des éleveurs pasteurs. Les moyens traditionnels de prospection des ressources naturelles pour décider des itinéraires de transhumance sont rendus aléatoires, coûteux et risqués. Les activités agricoles sont aussi affectées par la variabilité climatique, la fluctuation des prix de marché et le faible niveau de couverture du réseau d’encadrement technique de l’Etat.

Le service numérique GARBAL qui a été développé lors de la première phase du projet, est un service d’aide à la décision pour les éleveurs pasteurs et les agriculteurs qui leur apporte plus de prévisibilité et de fiabilité dans leurs exploitations. GARBAL offre un accès instantané à une combinaison de données géo-satellitaires et, d’informations collectées sur le terrain sur de nombreuses variables :  la disponibilité de la biomasse, la disponibilité en eau, des informations et prévisions agro-météorologiques, sur les couloirs de transhumance et, sur les prix du bétail et des produits agricoles sur différents marchés. Les téléconseillers de GARBAL apportent également des conseils à la production en répondant aux demandes des utilisateurs en langues locales.  Le service est disponible à travers un téléphone simple à travers par appel au 777 pour un coût modeste de 30 FCFA/min (environ 0,4€/min).

MODHEM+ pour un service numérique intégré et viable

MODHEM+ est fondé sur un partenariat public privé qui est composé de : 1) ORANGE Burkina qui exploite commercialement le service GARBAL depuis 2019 et anime également le dispositif marketing et de promotion, 2) le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques à travers la Direction Générales des Espaces et des Aménagements Pastoraux (DGEAP) qui certifie les informations diffusées et appuie dans la mobilisation de proximité des utilisateurs, 3) Hoefsloot Spatial Solution recueille les données satellitaires, les traite et les rend accessibles pour les utilisateurs de GARBAL, 4) SNV a conçu le service, coordonne le projet et veille à ce qu'il réponde au mieux aux besoins et aux attentes des agro-pasteurs.

La phase actuelle de mise à l’échelle prévoit l’extension géographique du projet dans la région du Centre-Nord du Burkina, en plus des 7 régions initialement couvertes. Orange Burkina déploiera aussi des actions marketing pour couvrir progressivement les régions du Sud-Ouest, du Centre-Sud, et du Centre-Est. Cette phase vise également à renforcer la viabilité du modèle d’affaires du service GARBAL. Dans cette perspective, l’élargissement de son offre est en cours pour intégrer de nouvelles solutions numériques. Ainsi, GARBAL YAAR a été lancée en novembre 2021, qui permet d’accroître l’accès au intrants agricoles et d’élevage et la mise en relation entre opérateurs.trices. L’élargissement de l’offre du service GARBAL intègre aussi une solution de finance inclusive numérique.

Une composante se focalisant sur la facilitation de la mobilité pastorale pour plus d’impact

Pour augmenter l’impact du service GARBAL sur la mobilité pastorale, le Bureau de la Coopération Suisse au Burkina apporte depuis 2021 un financement complémentaire au projet MODHEM+ pour la réalisation d’infrastructures pastorales et d’aménagement d’espaces pastoraux, l’appui aux acteurs des chaines de valeur pastorales, notamment les femmes et les jeunes, la création d’un cadre institutionnel, réglementaire et politique favorable au pastoralisme et le renforcement des capacités des parties prenantes. Cette initiative permet d’élargir et de compléter le champ d’action du projet MODHEM+ dans 20 communes des régions du Centre-Sud, des Cascades, du Centre-Ouest et du Sud-Ouest.

Nos experts

Donateurs & partenaires

Bibliothèque