MODHEM+ : Pour plus de résilience des agro-pasteurs


Ce projet est actif

Le projet MODHEM conduit par SNV – Organisation Néerlandaise de Développement, vise le renforcement de la résilience des hommes et femmes agro-pasteur(e)s, ainsi que l’amélioration de leur sécurité alimentaire grâce à une meilleure capacité d’adaptation à l’évolution des conditions climatiques et du marché à travers l’utilisation du service informationnel GARBAL. Actif depuis 2016, sous le financement de l’Agence Spatiale Néerlandaise (NSO), le projet a connu une première phase (2016-2019) dont le succès est unanimement salué par tous les acteurs. Ce qui a conduit l’ambassade des Pays Bas à financer une deuxième phase d’environ 4 millions d’euros pour conforter les acquis de la première et offrir plus de services aux agropasteurs.  Dans la même dynamique le bureau de la coopération Suisse au Burkina a apporté un financement complémentaire de plus de 5 millions d’euros pour renforcer l’action du MODHEM+ par l’amélioration de l’accès des pasteurs et agropasteurs aux ressources et infrastructures pastorales. 

Au Burkina Faso l’agriculture et l’élevage emploient environ 86% de la population active et contribue pour 30% au PIB. Pays à vocation essentiellement agropastorale, l’élevage contribue à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations en leur apportant des produits à haute valeur nutritive. Cependant les conséquences du changement climatique et l’insécurité affectent la mobilité des éleveurs pasteurs. Leurs moyens traditionnels de prospection des ressources naturelles pour décider des destinations et des itinéraires idéals de leur transhumance sont rendus aléatoires, coûteux et risqués. Tout comme l’élevage pastoral, les activités agricoles se déroulent dans le même contexte caractérisé par la variabilité climatique, la fluctuation des prix de marché et le faible niveau de couverture du réseau d’encadrement technique de l’Etat.

Le projet MODHEM a conçu un service d’information sur mesure dénommé GARBAL destiné à répondre aux besoins des éleveurs pasteurs et des agriculteurs pour les appuyer dans leurs prises de décisions et leur donner plus de prévisibilité. Ce service leur offre un accès instantané à des informations fiables sur la disponibilité de la biomasse et la disponibilité en eau, sur les informations agro-météorologiques, sur les pistes et couloirs de transhumance et sur les prix du bétail et des produits agricoles sur différents marchés. En plus, ils reçoivent des télé-conseils pour une assistance dans la conduite de leurs exploitations. Le service est disponible à travers tout type de téléphone mobile par appel au 777 pour un cout modeste de 30 FCFA/min (environ 0,4€/min) pour accéder au centre d’appel GARBAL où un téléconseiller vous prend en charge dans la langue de votre choix (français, mooré, dioula, fulfuldé, gourmantché).

MODHEM+ pour un GARBAL viable et durable 

MODHEM+ qui a débuté en janvier 2020 pour 4 ans sous le financement l’Ambassade des Pays-Bas, permettra d’étoffer les produits informatifs actuels, et connaitra des innovations majeures sous le format d’applications qui facilitent l’accès à la finance inclusive digitale (accès au financement, épargne rémunéré, …), l’accès aux intrants agricoles et d’élevage, ainsi que les relations d’affaires entre les opérateurs/-trices des chaînes de valeurs (marketplace). Cette phase couvrira progressivement 03 nouvelles régions que sont le Sud-Ouest, le Centre-Sud et le Centre-Est, en plus des 7 régions initialement couvertes par MODHEM à savoir les Hauts-Bassins, les Cascades, la Boucle du Mouhoun, le Nord, le Centre-Ouest, le Sahel et l’Est.

MODHEM+ est fondé sur un partenariat public privé qui est composé de ORANGE Burkina qui gère et exploite commercialement la plateforme GARBAL et anime également le dispositif marketing et de promotion ; le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques à travers la Direction Générales des Espaces et des Aménagements Pastoraux (DGEAP) qui accrédite les informations diffusées et appuie dans la mobilisation de proximité des utilisateurs ; Hoefsloot Spatial Solution qui recueille les données satellitaires, les traite et les rend accessibles pour GARBAL ; enfin SNV qui a conçu le dispositif, coordonne le projet et veille à ce qu'il réponde au mieux aux besoins et aux attentes des agro-pasteurs.

Une composante infrastructurelle et structurelle pour un résultat intégral et complet 

Pour élargir et compléter l’impact du MODHEM+, le  bureau de la coopération Suisse au Burkina a apporté un financement complémentaire de plus de 5 millions d’euros pour la réalisation d’infrastructures pastorales et l’aménagement d’espaces pastoraux, l’appui aux acteurs des chaines de valeur pastorales, notamment les femmes et les jeunes, la création d’un cadre institutionnel, réglementaire et politique favorable au pastoralisme et le renforcement des capacités des parties prenantes. Cette initiative permettra d’élargir et de compléter le champ d’action du projet MODHEM+. Elle est également une mise à l’échelle d’une première phase aussi financé par la Coopération Suisse, implémentée avec succès par SNV pendant 18 mois entre 2017 et 2019 dans 11 communes du Burkina Faso ; cette phase qui coure de janvier 2021 à décembre 2024 touchera 20 communes réparties dans les régions du Centre-Sud, des Cascades, du Centre-Ouest et du Sud-Ouest. Les deux composantes sont exécutées dans une parfaite mutualisation des ressources, des stratégies et des approches.

 

 

Quoi de neuf?

Nos experts

Kassoum Ouedraogo

Responsable de projet MODHEM+ et EDD

Donateurs & partenaires

Bibliothèque